Amouage

En 1983, à la demande du sultan Qabus ibn Said, Sayyid Hamad bin Hamoud al-Busaidi, alors ministre du Diwan de la Cour royale, fonde la société Amouage dans le but de renouer avec la tradition arabe des parfums de luxe. Leur premier parfum, lancé en 1984 sous le même nom, a été conçu par Guy Robert, un parfumeur de Grasse, la ville française des parfums.

La conception des flacons – or, argent et pierres semi-précieuses – est confiée à Asprey, une enseigne londonienne de produits de luxe.

Amouage contient plus de 120 composants naturels (notamment trois variétés de roses, jasmin, géranium, iris, bergamote, tubéreuse, pêche, abricot, citron vert, patchouli, bois de santal, ciste, myrrhe, encens, ylang-ylang, vanille, vetiver, ambre gris, civette et musc), choisis parmi les plus rares et les plus coûteux du marché. Ils ont valu à Amouage la réputation de « parfum le plus cher du monde », un slogan déjà revendiqué en 1930 par Jean Patou pour Joy1. Les flacons restent luxueux, réalisés maintenant par Baccarat et Brosse, mais des conditionnements plus accessibles ont également été mis sur le marché.

Affichage de 1–12 sur 35 résultats